Comment se souvenir
de ses rêves ?

Interprétation de rêve

C’est une question que me posent beaucoup de personnes.
Soit elles n’ont pas le souvenir de rêver, soit elles se souviennent d’avoir rêvé autrefois, quand elles étaient jeunes. Et maintenant, le rêve est juste un souvenir ! Quel dommage !

​Voyons quelques raisons qui font qu’on ne se souvient pas de ses rêves :

  • Quand on a reçu des rêves assez cauchemardesques dans son jeune âge pour ne plus désirer rêver. C’est la peur qui bloque.
  • J’ai connu certaines personnes terrorisées à l’idée de recevoir à nouveau des rêves prémonitoires, alors qu’elles devraient plutôt se pencher sur leurs don singulier.
  • Lorsqu’on prend des médicaments qui suppriment le sommeil paradoxal, (sommeil assez léger pour qu’un rêve nous réveille).
  • Si on se réveille artificiellement, avec un radio-réveil qui risque d’interrompre le rêve. Dans ce cas le radio-réveil mobilise l’attention, et empêche de se concentrer pour se souvenir du rêve, si volatil. Un rien le fait disparaître. Il vaut mieux s’entraîner à se réveiller naturellement. Il est très facile de se programmer.
  • Lorsqu’on est pressé de se lever, le mouvement fait fuir le rêve.
  • Si on pense tout de suite à ce qu’on va faire, quand on mentalise de bon matin
  • Quand on reçoit un rêve, mais qu’on le juge pas important, hop il disparaît. Car c’est le mental qui juge le rêve pas important, et le mental coupe du rêve
  • Enfin quand on n’a aucun intérêt pour eux, ils ne viennent pas nous visiter.
    A quoi bon visiter quelqu’un qui ne s’intéresse pas à nous, que nous ennuyons.
  • Et sans doute d’autres raisons : interrogez-vous et posez la question à vos rêves : à la fois vous serez fixé et en plus vous aurez reçu un rêve !

Ne pas se souvenir de ses rêves, c’est se priver d’une grande source de bénédiction.
Pour ceux qui ne rêvent plus de peur de faire des cauchemars, il s’agit pour dépasser ce stade, d’en prendre conscience. Et se dire que les rêves changent tout le temps.

Les cauchemars sont indispensables pour prévenir de quelque chose qui ne va pas, mais s’ils sont compris, ils ne reviennent pas.
Écrire et faire interpréter le dernier cauchemar en date peut grandement aider à se souvenir à nouveau de ses rêves

Aussi, comprendre la nature du rêve, justement, parcourir ce site et les articles, pour comprendre de quoi il s’agit.

En règle générale, à part les médicaments et les peurs, c’est le mental qui coupe des rêves.
La preuve, c’est que ceux qui ne se souviennent pas de leurs rêves sont majoritairement occidentaux,et plus particulièrement français. Cela vous étonne ? Moi pas, car la France est de plus en plus cartésienne et mentale, dans des démarches intellectuelles qui veulent que tout soit conscient, propre et net. Alors l’inconscient obscur qui ne se laisse pas museler fait peur.

Conseils pratiques pour
se souvenir de ses rêves ?

Et bien pour se souvenir, rien de tel que de se mettre à l’écoute ! Car si on n’écoute pas, on ne risque pas d’entendre, et si on n’entend pas, on ne risque pas de se souvenir.
La voix des rêves est fragile et aussi légère qu’une plume, il faut se pencher pour l’entendre. Se pencher, c’est baisser la tête afin que celle-ci ne soit pas dominante : il ne s’agit pas que ce soit le mental qui prenne les commandes. Pour cela, se faire tout petit en se tenant dans l’humilité.

Aussi, si vous aimez les remèdes naturels pourriez-vous vous faire aider par la plante de la mémoire :
il s’agit de la pervenche, faite pour avoir les idées claires et s’en souvenir. Elle est beaucoup utilisée auprès des étudiants et des personnes qui ont de sévères pertes de mémoire, comme dans la maladie d’Alzheimer.

Ce que je trouve remarquable

c’est que dans le mot pervenche, il y a penche et rêve ! En plus, la pervenche est de couleur bleu violette, couleurs du rêve et du monde spirituel, et son autre nom est justement la violette, petite fleur assimilée à l’humilité. Voyez comme le monde lui-même nous dit les choses. C’est justement l’humilité qui nous les fait entendre, c’est à dire comprendre.

interpretation-de-reve

Et pourquoi ne pas commencer à rêver éveillé ?

Puisqu’on rêve tout le temps, même la journée, mais on ne s’en rend en général pas compte, occupés à vivre notre vie. Et c’est aussi une bonne chose. Cependant, il suffit de fermer les yeux pour voir apparaître des images, qu’on peut prendre pour de l’imagination. Mais si surgit une image incongrue, différente ce que vous êtes en train d’imaginer, c’est un rêve ! A noter.

Il existe d’ailleurs une technique qui s’appelle le rêve éveillé. En sophrologie aussi, on voit des images tout éveillé. Malheureusement, la plupart du temps, les sophrologues se savent interpréter les images reçues, qui viennent de l’inconscient et sont donc des rêves.

Autrement pour vous souvenir de vos rêves au réveil, restez dans leur ambiance, afin de vous en imprégner : c’est comme quand on développe une photo : l’image n’apparaît qu’au bout d’un moment. Le mieux est de rester dans la position dans laquelle vous vous êtes réveillé.

En tous cas, mettez un cahier à côté de votre lit et posez une question qui vous tient à coeur. Ainsi les rêves viendront vous visiter. Et notez ce qu’ils vous disent, pour leur montrer que vous les trouvez importants, qu’ils aient envie de revenir vous parler.
Car à quoi bon visiter quelqu’un qui n’a cure de vous.

Prenez soin de vos rêves et ils prendront soin de vous en retour.

Interpretation de reve

Adresse

13 rue des Burgondes 01100 OYONNAX
Me contacter

Adresse

13 rue des Burgondes 01100 OYONNAX