Qu’est-ce que le rêve ?

Interprétation de rêve

Le rêve est notre monde intérieur

Le rêve est notre monde intérieur, notre monde de la nuit, monde nocturne qui s’anime dans sa démesure, son foisonnement, sa richesse. Dans l’épaisseur de la nuit se niche une dimension inconnue, monde inconnu, invisible, irrationnel, monde où tout peut arriver. Ce qui fait peur à certains, qui préfèrent ne pas s’en souvenir.

« Mon royaume n’est pas de ce monde », disait le Christ. C’est de ce royaume dont il est question.
Il est l’échappée du monde rationnel, la percée dans l’autre monde, un ailleurs qui peut déranger : il dérange l’ordre établi avec tant de mal.

Le rêve est là pour ça, pour nous déranger, nous faire voir la vie autrement, briser nos certitudes qui nous enferment dans un mode de vie étriquée.

Les certitudes réduisent
notre champ de conscience

Par commodité, elles mettent en place des protections pour échapper au pire, au moment même où nous nous disons : « ça, plus jamais, on ne m’y reprendra plus ».

Le rêve vient détruire nos certitudes et convictions coriaces afin de nous ouvrir à la plénitude de la vie et à la réalisation de qui nous sommes vraiment.

Ce que nous sommes, nous le sentons confusément au fond de nous, logé au fond de l’insatisfaction, des frustrations. Nous avons du mal à le rejoindre, à l’exprimer, à le vivre et le manifester ouvertement dans la réalité, et nous ratons l’infinie liberté dont nous pourrions être l’incarnation.

Le rêve vient nous aider à nous libérer de toutes nos entraves intérieures pourvu que nous soyons d’accord, que nous nous abandonnions à cette voie de l’intérieur, que nous acceptions de cheminer avec nos rêves, de les écouter, et mettre en application leurs messages enfin compris.

Les messages des rêves sont des messages de délivrance :

« Le rêve délivre un message qui délivre ! »

Le rêve nous rend libres.
« Je ne suis pas venu apporter la paix mais le glaive », a encore dit le Christ
Le glaive tranche le noeud gordien. Il nous délivre de nos chaînes. Parfois cela peut faire mal. Mais ce mal-là est une bénédiction.
La paix n’est souvent que la pérennisation du statu quo. Dans la paix, tout est tranquille, rien ne bouge. Dans cet état statique, on finit par s’endormir.

Pour rêver ?

Rêver d’un ailleurs, un ailleurs bouleversant, qui nous apprend autre chose de la vie.
Voyez comme on y revient !

Nous sommes des êtres spirituels

Ajouter que nous sommes des êtres spirituels venus s’incarner sur cette terre dans un corps. En prenant naissance dans la matière, nous oublions notre nature spirituelle. Et ce qui nous fait nous en souvenir, c’est le rêve, afin de nous faire goûter à d’autres états de conscience.

Le rêve est notre GPS (Guidé Par nos Songes) intégré à notre être depuis toujours puisqu’il est notre part spirituelle, divine. Souvenez-vous des paroles de la Bible qui dit que Dieu parle dans les visions et dans les rêves. Même les rêves qui n’ont l’air de rien sont d’émanation divine, car Dieu nous a créés à son image. Nous avons une part de lui en nous, en plus de notre nature humaine, qui elle est faillible, imparfaite, vulnérable. Nous naissons avec un handicap afin d’établir un dialogue entre l’humain et le divin.
Et pour conclure, voici un petit poème que je dédie à mes rêves

Ô nuits plus vives que mes jours !
Hautes en couleurs.
Est-ce le noir de la nuit qui vous fait paraître plus intenses
Et diluer dans sa lumière les événements pourtant marquants ?
Ma vie est pleine d’ennuis.
Et mes nuits pleines de vie !
Je vis ces instants intensément pour le bonheur de leur existence.
Je sais que Dieu m’envoie ces rêves
Car il est présent.

Interpretation de reve

Adresse

13 rue des Burgondes 01100 OYONNAX
Me contacter

Adresse

13 rue des Burgondes 01100 OYONNAX